mardi 15 août 2017

Tableaux de bord génériques

Afin de pouvoir utiliser soit un mono (Cessna 172) soit un bi-propellers (Baron 58), j'ai confectionné 2 caches qui reprennent les positionnements des gauges de chacun des aéronefs. En ayant pour but de respecter une certaine configuration plus que de réaliser des copies 100 % conformes.






C'est tout bon ! 
Départ de Bâton Rouge vers La Nouvelle-Orléans.



mardi 25 juillet 2017

BIP Saitek et X-Plane (10/11)

Pré-requis :
Architecture X-Plane.
Plugins (fonctionnement)
Gestion des datarefs

Le BIP est fourni avec un jeu d'étiquettes plastiques minimum légèrement différent selon que le produit est destiné au marché européen ou américain et tellement restrictif que le produit ne présente que peu d'intérêt à être utilisé sous sa configuration harware native.

Pour la liaison hardware du BIP avec X-Plane, un plugin est nécessaire.
Il s'agit de "Xsaitekpanels" qui permet (sous X-Plane et en stand-alone) le fonctionnement des modules :

Switch Panel
Radio Panel
Multi Panel
et BIP Panel

Pour la création et l'affectation des tuiles du BIP, un 2ème programme est indispensable :

- D2B-Tool 1.0.rc2 Windows.
Une fois dézippé, il peut être mis n'importe où. Par commodité, il est préférable de l'installer dans votre répertoire X-Plane. Le principe est simple.

La création de tuile et leur positionnement dans le panel via D2B-Tool va générer un fichier D2B_config.txt qui se sauvegarde automatiquement dans le dossier "Xsaitekpanels". Au lancement d'X-Plane, le système "lit" tous les plugins et leur contenant et permet donc au BIP de fonctionner selon les paramétrages créés.

D2B-Tool est fourni en "self-explanatory". En clair, l'utilisateur se dém... tout seul !

Lancement par la commande D2B-Tool.exe
Accès aux commandes de la 
fenêtre de travail soit par icônes, soit par menus déroulants.
Toute choix de commande (menu ou icône) génère en BAS à GAUCHE de l'écran une brève définition de la commande et de ce qu'elle autorise.

On sélectionne la tuile sur laquelle on travaille en cliquant simplement dessus.

Le cadenas permet de passer en mode "éditeur" pour l'ensemble des 24 tuiles.







A la 1ère utilisation de D2B-Tool, le programme demande de lui indiquer l'emplacement du fichier Datarefs d'X-Plane (IMPERATIF).

La partie "Label Editor" permet uniquement la création des tuiles mais ne les relie pas automatiquement à la fonction qu'elles affichent.

L'icône imprimante permet d'imprimer un cache aux dimensions du BIP à positionner derrière le cache en plastique du module. Une simple imprimante N&B convient.
Les puristes pourront fabriquer un sous-cache en plexy (épaisseur 10/20) et occulteront les parties qui séparent les étiquettes avec un noir très dense.






Vous trouverez dans le dossier D2B-Tool des fichiers exemple.
L'énorme avantage des fichiers de sauvegarde de configuration (D2B_config.txt) est que ce sont des fichiers texte modifiables directement avec un simple éditeur type notepad.

(SAITEK n'a jamais développé de drivers pour les X-Planiens utilisant leurs produits, d'où la création de plugins par des simmers indépendants qui les ont mis à la disposition de la communauté sans contre-partie.
(Quand vous le pouvez, n'hésitez pas à les en remercier par le biais de forums.)

vendredi 30 juin 2017

Suppression colonne yoke

Changement de la planche de bord avec découpe pour le boîtier du yoke qui ne reposera plus sur une colonne afin de gagner un peu d'espace. Ré-organisation des éléments du TAB dont je remplace l'écran 15 " par un 19" (16/9), afin d'afficher sur un seul écran les gauges moteurs et navigation d'un bi-propeller. Le 2ème écran est supprimé pour laisser la place au GNS530, et 2 modules Saitek (Radio Nav et AP).









L'organisation globale du simulateur


Une entorse de plus au réalisme : le siège. Mais tellement plus confortable pour le dos...






mercredi 21 juin 2017

EMUTEQ avec le GNS530 d' X-Plane

Le GPS peut se gérer sous X-Plane suivant le principe du pop-up. On clique dessus pour l' afficher en mode fenétré.
Pour les utilisateurs d'un module EMUTEQ, il est plus satisfaisant d'afficher les données en se débarrassant du bezel pour n'avoir à l'écran de l' EMUTEQ que ces données et les gérer avec les touches du module.


Pour obtenir ça :


Plutôt que ça :



Dimensions de l' écran de l' EMUTEQ : 11,3 x 8,5.
Résolution : 800 x 600.

Depuis le répertoire maître accueillant X-Plane, ..\output\preferences\miscellaneous.prf.
Ouvrir ce fichier avec un utilitaire type Notepad C++ et chercher la ligne :
pilot-530 gps_popped_out_loc ...
Les valeurs, dans l'ordre, correspondent aux positionnements :
gauche || haut || droit || bas
Pour l'EMUTEQ, après quelques essais, j'ai affecté  définitivement les valeurs suivantes (dans l'ordre) 
-1015 || -50 || 220 || 780
On peut bien sûr affiner pour obtenir un positionnement "border line", au mm près.

Les transfuges de Msoft pourront ainsi retrouver la satisfaction qu'ils avaient à utiliser l' EMUTEQ avec le logiciel de Reality XP sous FSX. Même si le sous-programme gérant ce GPS sous X-Plane est moins complet que celui de Reality XP (notamment en ce qui concerne les divers menus de configuration).

Une video vous donnant plus d'explications sur la mise en oeuvre. Anglais bien sûr indispensable...mais en simulation de vol, c'est un pléonasme.
https://www.youtube.com/watch?v=zBoVmGkN0VE&t=613s






samedi 15 avril 2017

Voler comme on le souhaite ...!

Un environnement générique est moins prestigieux qu'un habitacle dédié (type C172 ou B737) mais permet de se libérer de l'obligation de la copie conforme et des prises de tête qui vont avec.
Tout en restant fidèle aux normes de navigation et à la façon de les gérer.

Encombrement au sol : 1,20 x 1,40




Le mini pédestal (une simple console métallique GoFlight).




Ecran TV led HD de 49" (1,24 m diagonale).Dimensions de la dalle : 110 x 64.
Avec un TAB de largeur 120, le visuel est tout-à-fait suffisant.






Mode générique bi-propellers (à droite : FSCommander).
Ce programme fonctionne indifféremment sur X-Plane, FSX ou P3D.
En haut, à gauche,le montant métallique pour fixer la casquette (à venir).







Mode générique liner (type B737)







Et tout ça sous l'oeil du margouillat ramené de La Réunion.
Mais là, le vol n'était pas virtuel...!



vendredi 3 mars 2017

IFR et VFR

IFR : on fixe les cadrans, on tourne des boutons et soudain, au travers de la brume,  la piste apparaît et on se pose sans avoir rien vu des paysages traversés. Je charge mais c'est un peu ça quand même.

VFR : le but est de pouvoir reconnaître son environnement géographique. Mais avec les "décors" génériques, impossible de retrouver la maison de Mamie Gertrude...Ah, misère...


Il faut donc créer des décors "photos" conformes à la réalité survolée. Très facile !


Installation de X-Plane sans aucun décor/scenery par défaut (décocher toutes les cases du menu de projection, essentiellement USA, Europe et Océanie).
Création des sceneries photos des zones qui vous intéressent avec un logiciel spécifique type Ortho4XP.

Ensuite créer autant de "Custom scenery" que de zones de vols. Car si vous faites un vol Marseille-Bordeaux, il est inutile de surcharger le système (adresses mémoires) avec toutes les datas concernant la zone sud-est asiatique...

Les sites fournissant des zones prêtes à l'emploi sont nombreux (i.e. Zone Photos, SimHeaven etc.,...) mais chaque site utilisant en général des données venant du même fournisseur, la tuile finale peut être très différente d'un site à un autre (colorimétrie trop agressive, niveau de zoom mal rendu etc.,...)...

donc, choisissez le logiciel de traitement qui vous convient le mieux (ergonomiquement car ils comportent tous les mêmes commandes ou à-peu-près) et faîtes des essais avec des sources de données photos différentes.

C'est long, mais le résultat vous fera vraiment (re)découvrir les plaisirs du vol VFR.


Et, à titre d'exemple...2 screenshots d' un vol en approche de la côte normande (on aperçoit l'aérodrôme de Deauville St Gatien LFRG) avec pour le 1er la tuile par défaut, pour le 2ème la tuile Ortho4XP.



PAR DEFAUT :




TUILE Ortho4XP (zoom 17) :



Mais attention à l'inflation, car en valeur(s) moyenne(s) :
Une tuile zoom 17 peut occuper entre 8 et 9 gigas
et une tuile zoom 18,  32 à 35 gigas. A haute altitude, la différence n'est pas flagrante.
Conséquences à garder en tête : 
- L'occupation en mémoire de masse (sauvegarde)
- Des temps d'accès et de gestion des datas moins rapides. 
Donc, configuration TRES musclée indispensable !!!
Pour info, mes tuiles VFR France occupent un peu moins de 500 gigas sur le DD.
.

vendredi 10 février 2017

X-PLANE 11...Peut mieux faire...

X-Plane 11...pour tous les computers ?

On est loin des 1ères versions qui se satisfaisaient d'un support OS (et graphique) peu gourmand en ressources.

Les budgets se sont envolés, comme les aéronefs...
Une carte graphique haut de gamme peut dépasser les 1000 €, 16 gigas de mémoire tournent entre 150 et 300 €, un bon proc (refroidissement compris) va chercher dans les 500-800 €,...J'arrête là pour ne pas décourager ceux qui découvrent ce hobby !

Car, malheureusement, si l'équipement ne suit pas, on rejoint vite les frustrés de la simulation de vol, éternels insatisfaits allant pleurer dans tous les forums, en espérant y trouver le tweak miracle et sauveur.




X-Plane 11 n'est pas sans défauts. 

Si la partie graphique, autogen etc.,...représente une avancée non contestable par rapport à X-Plane 10, certains éléments pénalisent d'emblée le logiciel et empêchent de lui attribuer un "sans-fautes" :

- un mode carte utilisant des couleurs le rendant peu ergonomique (et plus qu'hideux dans son apparence).

- des menus non regroupés (paramètres situés à droite de l'écran...?)


- Un environnement météo trop sombre par défaut avec des effets de brume pénalisant le visuel et peu conformes à la réalité dans certaines situations météorologiques.

- Une compatibilité erratique avec les poids lourds du hardware grand public (GoFlight, Saitek...) utilisés tels quels.


Même si la philosophie X-Plane est de rompre totalement avec l'image du logiciel de "jeu" et d'abandonner ce créneau à Lockheed Martin (P3D), Laminar Research devrait avoir à l'esprit que les simmers n'ont pas toujours les moyens d'investir dans du matériel hyper sophistiqué haut de gamme et que le hardware grand public doit pouvoir fonctionner totalement avec leur application sans passer par des correctifs type "FlyWithLua" ou autre. Ce qui n'est nullement le cas.