vendredi 3 novembre 2017

Sélecteur Fuel et module Flaps



Un peu de bricolage à venir...

Sélecteur Fuel et module Flaps.
...que je vais réaliser en utilisant 2 rotacteurs achetés en Chine (en attente de livraison). Ils seront un peu modifiés pour être utilisés différemment de ce pourquoi ils sont fabriqués.




Les 2 modules seront intégrés sur la partie inférieure du TAB et connectés aux entrées d'une carte Bodnar.



Revoir également la hauteur du TAB pour que la ligne des yeux dépasse (très légérement) le bord supérieur de la casquette.
Nouvelle dimensions de la plaque supportant les instruments : 41 x 107 en épaisseur 10 mm.




samedi 15 avril 2017

Voler comme on le souhaite ...!

Un environnement générique est moins prestigieux qu'un habitacle dédié (type C172 ou B737) mais permet de se libérer de l'obligation de la copie conforme et des prises de tête qui vont avec.
Tout en restant fidèle aux normes de navigation et à la façon de les gérer.

Encombrement au sol : 1,20 x 1,40







Afin de pouvoir utiliser soit un mono (Cessna 172) soit un bi-propellers (B58, C90, B200 etc...,.), j'ai confectionné des caches à utiliser avec Air Manager. En ayant pour but de respecter une certaine configuration plus que de réaliser des copies 100 % conformes.






C'est tout bon ! 
Départ de Bâton Rouge vers La Nouvelle-Orléans.


Et tout ça sous l'oeil du margouillat ramené de La Réunion.
Mais là, le vol n'était pas virtuel...!



vendredi 10 février 2017

X-PLANE 11...Peut mieux faire...

X-Plane 11...pour tous les computers ?

On est loin des 1ères versions qui se satisfaisaient d'un support OS (et graphique) peu gourmand en ressources.

Les budgets se sont envolés, comme les aéronefs...
Une carte graphique haut de gamme peut dépasser les 700/800 €, 16 gigas de mémoire tournent entre 150 et 300 €, un bon proc (refroidissement compris) va chercher dans les 500-800 €,...J'arrête là pour ne pas décourager ceux qui découvrent ce hobby !

Car, malheureusement, si l'équipement ne suit pas, on rejoint vite les frustrés de la simulation de vol, éternels insatisfaits allant pleurer dans tous les forums, en espérant y trouver le tweak miracle et sauveur.




X-Plane 11 n'est pas sans défauts. 

Si la partie graphique, autogen etc.,...représente une avancée non contestable par rapport à X-Plane 10, certains éléments pénalisent d'emblée le logiciel et empêchent de lui attribuer un "sans-fautes" :

- un mode carte utilisant des couleurs le rendant peu ergonomique (et plus qu'hideux dans son apparence).

- des menus non regroupés (paramètres situés à droite de l'écran...?)


- Un environnement météo trop sombre par défaut avec des effets de brume pénalisant le visuel et peu conformes à la réalité dans certaines situations météorologiques.

- Une compatibilité erratique avec les poids lourds du hardware grand public (GoFlight, Saitek...) utilisés tels quels.


Même si la philosophie X-Plane est de rompre totalement avec l'image du logiciel de "jeu" et d'abandonner ce créneau à Lockheed Martin (P3D), Laminar Research devrait avoir à l'esprit que les simmers n'ont pas toujours les moyens d'investir dans du matériel hyper sophistiqué haut de gamme et que le hardware grand public doit pouvoir fonctionner totalement avec leur application sans passer par des correctifs type "FlyWithLua" ou autre. Ce qui n'est nullement le cas.




mercredi 1 février 2017

Mauritanie Sénégal

Loin des grosse infrastructures aéroportuaires, quelques aérodrômes sympathiques...

Néma ---> Kiffa ---> Tidjikja ---> Nouakchott

(Un gros morceau de désert pour atteindre Nouakchott avant de descendre vers St Louis du Sénégal).

NEMA : Départ en utilisant un des aéronefs par défaut de x-Plane, le très classique B58.



Mais on aurait pu utiliser 2 autres oiseaux très performants pour cette balade, à savoir le fokker 27 ou l'ATR 75-500.





NEMA












KIFFA












TIDJIKJA









C'est parti pour un bon moment de dunes et de désert.



NOUAKCHOTT











dimanche 15 janvier 2017

Plus de prises de tête...

Ou la simulation tranquille !

Des propellers agréables à manier avec un bon visuel et s'appuyant sur un système aéronautique (navigation) bien au point...on retrouve le plaisir du vol virtuel débarrassé de son aspect copie conforme qui privilégie plus le maquettisme que la simulation. Cette remarque n'implique pas, bien sûr, les grosses réalisations dont le coût avoisine plusieurs dizaines de milliers d'€ minimum.

Je re-découvre le plaisir d'un hobby dans sa pratique, bien plus que dans la construction et la mise au point de son support.
Les seuls logiciels que j'utilise de façon régulière sont "Overlay Editor" avec lequel je continue mes créations/modifications d'aérodrômes au hasard de mes balades virtuelles et "Ortho4XP" pour le rendu visuel (et plus réel) des zones et paysages survolés.
Donc, rien de bien compliqué.



mardi 3 janvier 2017

2017...Un Nouveau TAB générique

Après des années occupées à gérer un TAB 737 NG dans mon sous-sol (la place ne manquait pas), j'ai voulu revenir à une simulation plus simple et privilégier le VFR.


Après avoir opté pour un simple TAB générique avec, pour l'affichage du visuel, une Matrox 3head gérant 3 écrans Philips identiques (
vision est plus étendue mais avec perte de hauteur. Possibilité de correction via l'option "Lateral Field of View", menu "Rendering"), j'ai choisi d'utiliser plutôt une dalle TV de 49".
Je ne considère pas ce choix comme meilleur mais simplement différent. Une simple préférence personnelle.


Le visuel Matrox 3head


Le visuel TV 49"

samedi 19 décembre 2015

B200 CARENADO

Dans la catégorie des bi-propellers remarquablement bien modélisés, le B200 de Carenado...
A manier avec douceur...un superbe oiseau...








samedi 27 juin 2015

FSX...P3D...Good bye, farewell...Mon billet d' humeur...

J'ai fini, comme beaucoup, par abandonner définitivement FSX (qui ne faisait plus qu'encombrer mon DD depuis de longs mois). Avec son passage chez LM et son relookage "Bimbo" sous le nom P3D, comme sa distribution par STEAM, ce programme s'éloigne de plus en plus de la simulation pour privilégier le côté spectacle (scènes photo-réalistes, gestionnaires d'aéroports etc...) et ratisser large vers un public qui ne viendra JAMAIS à la réelle simulation de vol.

Bien sûr X-Plane n'est pas facile à prendre en main, et le côté austère des premières versions n' a pas contribué à le rendre attractif face à FlightSimulator.
Il est resté longtemps un logiciel de simulation peu axé sur la représentation de l'environnement dans lequel les aéronefs évoluent. Mais maintenant la qualité de ses sceneries n'a plus rien à envier aux freewares/paywares dédiés FSX/P3D. Petit-à-petit, la donne change et ses utilisateurs sont de plus en plus nombreux.

Aujourd'hui, certains forums soit-disant dédiés FSX/P3D sont devenus des fourre-tout du dépannage informatique et n'ont souvent plus beaucoup de rapport avec la simulation de vol.
Les "poids lourds" de la simulation lassés de ces discussions n'ayant plus rien à voir avec le vol virtuel les abandonnent peu à peu. Par voie de conséquence, le niveau s'appauvrit un peu plus chaque jour.

A une configuration hardware spécifique doit correspondre une configuration software spécifique. Croire que le "copier-coller" d'un fichier .cfg quelconque ou que l'overclocking sont "LA" solution montrent bien le pitoyable niveau de connaissance informatique et/ou aéronautique des intervenants. C'est tout juste si certains ne demandent pas s'il existe un BTS de Pilote de ligne.

Sans compter que critiquer certaines facettes de FSX (ou de son risible clône P3D), ou certains éditeurs d 'add-ons est la plus sûre façon de se faire mettre au ban d'une communauté où, il y a quelques années, toutes les opinions cohabitaient encore en raisonnable harmonie.


En transformant un logiciel spécifique (FSX) en jeu d'arcade un peu sophistiqué (P3D), des financiers ont finalement mis à mort un logiciel qui avait tout à gagner à être techniquement amélioré en profondeur. Ce qui ne sera jamais le cas.








samedi 7 mars 2015

Jamais tranquille... (entracte)...

Et un clavier par terre...Je venais de capter l' ILS.
Je n'aurais jamais dû m'absenter pour aller me faire un café...


Pas fier, le minou...Ah, oui, tu peux te cacher...!



Au chaud...c'est n'est pas ça qui va améliorer la ventilation du boîtier...


samedi 6 décembre 2014

Un TAB 2/3 pour le 737 NG


Inspiré du JETMAX. Compact et de dimensions proches des véritables. Les parties FO et EICAS font 95 cm et la hauteur 101 cm (cornière supérieure du MCP). Principe du 2/3 qui permet dans un espace réduit de tout caser. Surface au sol : 120 x120.
Avec le support CDU, le Throttle et le pedestal, il faut ajouter 90 cm en profondeur.
La structure est à 50 cm du mur pour pouvoir "intervenir" sans devoir tout bouger.
Sans doute le plus confortable et le plus indispensable.

La structure 2/3, sans habillage (coffrage et glareshield gauche) :







Il est illusoire de positionner un TAB hors d'un espace dédié.
Un volume réservé est indispensable. Mais cela ne signifie pas obligatoirement la neutralisation d'une pièce entière de votre habitat. Sauf à vouloir réaliser une copie conforme 1:1 d'un cockpit avec coffrage. 

Les dimensions de mon TAB sont :

Profondeur 210 (encombrement global) 
Largeur 120
soit 2, 52  m2 de surface au sol. Et on peut faire moins en réduisant la profondeur.

Une rainure dans le socle permet d'avancer le siège au maximum quand je n'utilise pas mon TAB

que j'ai positionné dans une pièce qui me sert également de bureau. Evidemment, un coffrage serait le bienvenu pour l'immersion...





(L' "aventure" 737 se terminera fin 12/2016. 
2017 sera l'année du retour au générique propeller(s)).